La devise de la France : Liberté, Égalité, Fraternité

D’où vient l’idée d’ avoir écrit cette devise ?

logo business
Lors de la Révolution française, « Liberté, Égalité, Fraternité » fait partie des nombreuses devises proposées. Dans un discours, en décembre 1790, Robespierre conseille que les mots « Le Peuple Français » et « Liberté, Égalité, Fraternité » soient inscrits sur les drapeaux et les uniformes. Mais son projet n’est pas approuvé.
En 1793, les Parisiens et les autres villes, peignent sur la façade de leurs maisons ces mots : « Unité, indivisibilité de la République ; liberté, égalité ou la mort » mais ils devront effacer la dernière partie de cette phrase qui est trop complice du mot terreur.
Lorsque la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » est rédigée par la Constitution de 1848, elle est dite comme une loi de la République.
Refusée par le Second Empire, elle finira par s’imposer sous la IIIe République. Il y aura toutefois quelques résistances.
A l’occasion de la célébration du 14 juillet 1880, la devise est réinscrite sur le fronton des édifices publics.
Elle figure dans les Constitutions de la IVe République (1946 et 1958). On peut la retrouver sur des objets comme les pièces de monnaies ou les timbres.
Liberté : Le pouvoir d’agir sans contrainte.
Égalité : Principe selon lequel tous les hommes ont les mêmes droits.
Fraternité : Lien de solidarité.
C’est ainsi que la devise est inscrite dans la Constitution actuelle et fait aujourd’hui partie de notre patrimoine national.
Article réalisé par notre stagiaire Léa.